bac ES 2007 Amérique du nord - thème obligatoire

Procreation - Bientôt un contraceptif masculin efficace ?

document :

Des scientifiques australiens de l'Institut de Recherche Anzac ont annoncé avoir mis au point un contraceptif masculin efficace. Depuis des années, la mise au point d'une pilule pour homme se heurte à la dualité du système reproducteur masculin : dans les testicules se forment les spermatozoïdes et se déroule la synthèse de la testostérone, responsable des caractères sexuels secondaires (pilosité, musculature, etc.).

Pour stopper la formation des spermatozoïdes, sans pour autant diminuer la virilité des patients, les chercheurs australiens ont mis au point une ingénieuse combinaison : un implant qui doit être changé tous les 4 mois, contenant la testostérone et une injection trimestrielle de progestérone, une des hormones utilisées dans la pilule pour femme. Le traitement empêche la production de spermatozoïdes.

Des hommes de 55 couples australiens volontaires ont reçu ce traitement tous les trois ou quatre mois afin de stopper la production de spermatozoïdes pendant plus d'un an. Durant cette période, chaque couple ne devait utiliser que ce procédé comme moyen contraceptif. De précédentes études avaient pu confirmer l'arrêt de la production de spermatozoïdes, mais il s'agit de la première expérience en situation réelle. Résultat : aucune grossesse n'a été enregistrée et ce procédé s'est avéré réversible. Quelques mois après l'arrêt du traitement, la production des spermatozoïdes reprend.

"Cette méthode pourrait être utilisée quand la femme ne peut pas (ou ne veut pas) utiliser de contraceptif ou lorsqu'elle veut privilégier l'allaitement sans prendre d'hormones ou d'autres contraceptifs" peut-on lire sur le site de l'institut de recherche. L'injection trimestrielle est moins contraignante que la prise quotidienne d'un contraceptif oral.

Ces résultats apparaissent très encourageants, néanmoins les effets de ce nouveau procédé devront être jugés sur le long terme et sur un plus grand nombre d'hommes. Une trop grande quantité de testostérone pourrait entraîner le développement de cancers hormonodépendants (sein, prostate, testicule, ...). D'après des recherches précédentes on peut également craindre des effets secondaires : la baisse du "bon" cholestérol et la perturbation du fonctionnement du foie, (...)

première question (10 points) - saisir des données

Un contraceptif est un moyen qui permet d'éviter de manière temporaire et réversible la fécondation.

1. Expliquez pourquoi le contraceptif masculin, présenté dans le document, est qualifié d'"efficace et réversible".
2. Présentez sous forme d'un tableau les avantages et les inconvénients de cette méthode.

deuxième question (10 points) - mobiliser des connaissances et les restituer

D'après le texte, ce contraceptif "empêche la production de spermatozoïdes".
Sous forme d'un schéma expliquez comment se fait la régulation de l'activité testiculaire et situez le niveau d'action d'un contraceptif.

accueil > bac SVT > ES enseignement scientifique > 2008 Amérique du nord > 1