Bac S 2009 Antilles

Partie 2.2 : enseignement obligatoire (5 points) Immunologie

En 1960, C. Brunet émet la théorie de l'immunosurveillance cancers, selon laquelle l'organisme reconnaît les cellules cancéreuses, car celles-ci expriment des antigènes à leur surface. Cette théorie a permis de mettre en place l'immunothérapie (c'est-à-dire les traitements de stimulation du système immunitaire pour lutter contre une maladie) qui reste l'une des voies de recherche actuelle dans la lutte contre les cancers.

En exploitant l'ensemble des documents, montrez comment le système immunitaire élimine les cellules cancéreuses lors de cette immunosurveillance cancers.

Variation du nombre de lymphocytes au cours du temps

IL = injection d'interleukine

document 1 : traitement 1

On procède à l'injection directe d'interleukine dans le sang du malade. La tumeur cancéreuse du malade régresse avec le traitement. Après chaque injection d'interleukine, on mesure le nombre de lymphocytes totaux.

Les injections d'interleukine réalisées au cours du traitement 1 donnent de bons résultats quand la tumeur est de petite taille, alors qu'elles présentent un inconvénient majeur quand la tumeur est de grande taille. En effet, l'injection de fortes doses d'interleukine devient toxique pour l'organisme.

document 2 : traitement 2

Pour améliorer cette thérapie, les chercheurs ont mis au point un second traitement nommé immunothérapie adoptive, présenté ci-dessous.

TIL = désigne les lymphocytes ayant infiltré la tumeur

L'injection de TIL conduit à la régression de la tumeur cancéreuse.

Observation de cellules au microscope électronique à transmission

document 3 : deux étapes de la lyse d'une cellule cancéreuse


Les photographies présentent des images comparables à celles qui peuvent être observées lors du traitement 2.

accueil > bac SVT > S > 2009 Antilles > 2.2 obligatoire