Bac S 2013 Madrid

Partie 2.2 : enseignement de spécialité (5 points) Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l'avenir

Quand Homo sapiens arrive en Europe il y a 40 000 ans, cela fait longtemps qu'Homo neanderthalensis y est présent. Les deux populations vont vivre au même moment sur les mêmes territoires. Puis Néandertal disparaît sauf dans le sud de la Péninsule ibérique où il subsiste encore 1500 ans.

L'hypothèse avancée pour expliquer la persistance d'Homo neanderthalensis dans le Sud de la Péninsule ibérique est qu'il a été favorisé par l'aridité entre 39 000 et 38 000 ans avant le présent (Evénement de Heinrich, Moustérien), une aridité qui aurait momentanément arrêté l'arrivée d'Homo sapiens dans cette région.

A partir de l'exploitation des documents fournis, montrez le bien-fondé de cette hypothèse pour expliquer la persistance de Néandertal dans le sud de la Péninsule ibérique.

document 1 : conditions climatiques présentes au niveau de la péninsule ibérique entre - 41 000 ans et - 34 000 ans



GI 7 et GI 8 (GI pour interstadiaire du Groenland) et HS 4 (HS pour stadiaire de Heinrich) traduisent des périodes de variation climatique mises en évidence dans les carottes glaciaires du Groenland.

document 2 : distribution calculée d'Homo neanderthalensis (à gauche) et d'Homo sapiens (à droite) à trois époques distinctes :





En haut : période GI 8 de - 36 500 ans à - 38 600 ans,
au milieu : période H 4 de - 38 600 ans à - 40 200,
en bas : période pré H 4 > - 40 200 ans.

La cartographie des régions les plus susceptibles de voir subsister l'une et l'autre espèce résulte d'une projection informatique reposant sur l'utilisation de dix modèles; les nuances correspondent au nombre de modèles utilisés qui confirment l'habitabilité des deux espèces considérées : gris clair : prédictions de 1 à 5 modèles, rose : prédiction de 6 à 9 modèles utilisés sur 10, rouge (ou noir si impression en NB) : tous les modèles).

La méthode utilisée prend en compte la localisation des sites archéologiques datés par carbone 14, les informations géographiques et les simulations à haute résolution des différents climats en Europe par le passé. Elle utilise ensuite une combinaison d'algorithmes prédictifs, analyse la relation existante entre les sites archéologiques attribuables par leur culture à chacune de ces humanités (néanderthaliens et hommes anatomiquement modernes) et les données paléoenvironnementales contemporaines pour prédire la région dans laquelle ces cultures pouvaient subsister.

d'après Banks et d'Errico, Laboratoire PACEA/PLoS ONE

document 3 : distribution réelle et calculée d'Homo neanderthalensis au cours de la phase GI 8


La carte montre la distribution réelle, basée sur des sites datés de cette époque, au cours de la phase GI 8.

La carte montre la projection potentielle de la distribution prévue pour les néanderthaliens au cours de la phase GI 8.

d'après Banks et d'Errico, Laboratoire PACEA/PLoS ONE

accueil > bac SVT > S > 2013 Madrid > 2.2 spécialité