bac S 2014 Amérique du sud

Partie 2.2 : Enseignement obligatoire (5 points) Génétique et évolution: différentes classifications possibles chez les Primates

La place de l'Homme et des Chimpanzés n'a cessé d'interroger les scientifiques dès les premières classifications. Le premier à classer l'Homme parmi les Primates, juste à côté des singes, est le suédois Carl Von Linné en 1758 qui va attribuer le nom savant d'Homo sapiens à l'Homme et d'Homo troglodytes (Homme des cavernes) au Chimpanzé. Cependant, en 1767, c'est au français Buffon que revient l'idée de placer l'Homme à part, dans son dernier volume consacré aux singes. Il faudra deux siècles pour que le singe soit à nouveau classé parmi les Primates avec l'Homme.

Des travaux réalisés par M. Goodman et publiés en 2003, ont été consacrés à l'étude de séquences de différentes molécules chez l'Homme et le Chimpanzé. Ils ont permis à M. Goodman et ses collaborateurs d'envisager de réunir l'Homme et le Chimpanzé en un seul genre : Homo.

A partir des documents ci-dessous et de l'utilisation de vos connaissances, discutez de la proposition de M. Goodman et ses collaborateurs.

document 1 : COX2 et arbre phylogénétique des Primates

La COX2 (Cytochrome Oxydase) est une enzyme indispensable à la respiration cellulaire chez les êtres vivants. La comparaison des séquences protéiques de la COX2 pour différents Primates a permis de construire l'arbre phylogénétique ci-dessous :

d'après le logiciel Phylogène.

document 2 : opsine bleue et phylogénie des Primates

Tous les Primates possèdent le gène codant l'opsine bleue, pigment rétinien des cellules à cônes de l'œil. Le tableau ci-dessous présente les différences dans les séquences protéiques de l'opsine bleue pour quelques Primates :

d'après le logiciel Phylogène.


document 3 :

Le gène COI code pour la première sous-unité de la cytochrome oxydase. Le tableau ci-dessous présente les différences dans les séquences de nucléotides du gène COI pour quelques Primates :

d'après le logiciel Phylogène.


document 4 : données morphologiques et anatomiques

document 4a : Comparaison de l'organisation du pied chez Homo habilis et chez un Chimpanzé

Le fossile OH 8 d'Olduvai découvert en Tanzanie (à gauche) a permis de reconstituer l'anatomie du pied d'Homo habilis (-2,6 / -1,6 Ma) ; le gros orteil (hallux) est court et accolé aux autres orteils comme chez toutes les espèces du genre Homo.

document 4b : comparaison de la position du trou occipital chez Homo habilis (fossile ER 1813 découvert au Kenya) et chez un Chimpanzé


accueil > bac SVT > S > 2014 Amérique du sud > 2.2 obligatoire