sur le même site :
La marche du progrès
  1. Avant ↓
  2. Pendant ↓
  3. Après ↓

Le premier schéma de la double hélice que Francis Crick a demandé à sa femme Odile est sans consteste devenu une icône. Aucune représentation liée à la chimie ou à la biologie n'a connu un tel succés dans l'histoire.

Avant


L'hélice, simple ou double a toujours fasciné les hommes et avec elle l'animal qui la représente le mieux, le serpent.

Le serpent est un animal sacré dans une multitude de cultures, sa symbolique est extêmement complexe.
Le serpent peut représenter la danse ondulante des forces cosmiques et la progression de la connaissance.

Ananta est le grand serpent sur lequel repose Vishnu.
Le Cobra est lové autour du cou de Shiva.
Les Nagas sont présents partout en Asie du sud est, ce sont les gardiens des temples et pagodes.

20111202_c033
Nagakal, Hampi, Karnataka, Inde, 2011.
© Michel Racine.
En Inde, le Nagakal ou "pierre aux serpents" est souvent placé au pied d'un arbre (de préférence un Banyan) et fait office de petit temple.

La plupart des objets archéologiques de Hampi datent d'entre le 14e et le 16e siècle. En son temps, Hampi était l'une des plus grandes villes du monde. Les vestiges sont classés dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

double_helix_wikimedia
De Admirabili Viperae Natura, Baldi Angeli Abbatii (1603). Crédit Wikimedia, © Creative commons.
caducee
Caducée. Crédit Wikimedia, Domaine public.



Les serpents enlacés représentent la dualité et la complémentarité des contraires.

Le thème des serpents enlacés est repris dans le Caducée. Le caducée est l'attribut du dieu Hermès; il protège des morsures de serpent et est associé au déplacement, au commerce, à la médecine (en Amérique). Les serpents constituent un lien entre la terre et le ciel; la symbolique du ciel est accentuée par les ailes .

double_helix_wikimedia
La Tour de Babel, Pieter Brueghel, vers 1563, Kunsthistorisches Museum, Vienna.
Crédit Wikimedia, Domaine public.
Le récit biblique de la Tour de Babel évoque un mythe ancien. Les hommes veulent construire une tour si haute qu'elle doit atteindre le ciel. Dieu leur fait perdre l'usage d'une langue unique, les hommes ne se comprennent plus et le projet échoue.

Ce mythe illustre le danger que représente la recherche effrénée de la connaissance. Et Pieter Brueghel peint une tour en hélice.

double_helix_wikimedia
Escalier central à deux hélices du château de Chambord
Crédit Wikimedia, © Creative commons.
La conception de cet extraordinaire escalier à double volée est attribuée à Léonard de Vinci (le plan initial aurait comporté 4 hélices) et la construction date d'environ 1520. Le château de Chambord est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1981.

double_helix_wikimedia
William Blake, Le songe de Jacob, 1805. Encre et aquarelle, British Museum, London.
Crédit Wikimedia, Domaine public.
Le songe (ou rêve) de Jacob se réfère à un autre récit biblique dans lequel le patriache Jacob, qui fuit son frère, perçoit en rêve une échelle reliant le ciel et la terre parcourue par des anges.

Blake lui donne la puissante symbolique de l'hélice.

Pendant


double_helix_wikimedia
Représentation simplifiée de l'ADN, proche du schéma d'Odile Crick publié dans Nature 171, Crédit Wikimedia, Domaine public.
La seule différence avec la double hélice d'Odile Crick est la coloration des barres horizontales qui permet de distinguer les 4 bases.

photo_51
ADN forme B, diffraction aux rayons X, mai 1952; connue comme photographie B51. Crédit Rosalind Franklin & Ray Gosling. Acta Crystallog. 1953, 6, 673, reproduite dans Nature 171: 740.
chambord_low_angle
Escalier central du château de Chambord vu en contre-plongée. Crédit Wikimedia, modifié, © Creative commons.

Après


NCBI_logo
Structure de l'ADN.
Crédit NASA, © Jon Lomberg.
Une des 115 images du disque d'or (Golden Record) emporté par les vaisseaux spaciaux Voyager 1 et 2. Ces deux vaisseaux lancés en 1977 sont les premières machines humaines à avoir quitté le système solaire.

Le "disque d'or" constitue un message destiné à d'éventuelles intelligences extraterrestres. Le schéma de la replication (en rouge), repris du livre de James Watson La Double hélice, est en partie inexact.

double_helix_01
Représentation de la double hélice, Crédit Vecteezy.com
double_helix_02
Représentation de la double hélice, Crédit Vecteezy
double_helix_02
Représentation de la double hélice, Crédit Vecteezy
double_helix_04
Représentation de la double hélice, Crédit Pixabay, Domaine public.
double_helix_wikimedia
Représentation de la double hélice, Crédit Wikimedia, © Creative commons.


NCBI_logo
Logo du NCBI (National Center for Biotechnology Information), Bethesda, USA.
The National Center for Biotechnology Information advances science and health by providing access to biomedical and genomic information.

tree_of_life_dna_tattoo_design
Arbre de vie et ADN, Crédit askIDEAS.
Proposition pour un tatouage.

jewelry
Pendentif. Crédit Aliexpress.
Le puissant symbole remplaçant la croix, selon les termes de Chargaff.

1957-butterfly_landscape_detail
Paysage aux papillons (Le grand Masturbateur dans un paysage surréaliste avec l'ADN), 1957. Salvador Dalí (détail).
© Dalí Foundation.
Dès 1957 Salvadot Dalí s'intéresse à la génétique et plus particulièrement à la molécule d'ADN.


1963-galacidalacidesoxyribonucleicacid
GALACIDALACIDESOXIRIBUNUCLEICACID (Hommage à Watson et Crick), 1963. Salvador Dalí.
© Dalí Foundation.
Peint à peine un an après la réception par Watson et Crick de leur prix Nobel, GALACIDALACIDESOXIRIBUNUCLEICACID est un tableau beaucoup plus mystique.

La molécule d'ADN représente la vie éternelle et nous confère l'immortalité. Pour Dalí l'ADN relie l'Homme à Dieu. A droite la mort (les hommes représentant une structure cubique, chacun pointant un fusil vers la tête de son voisin) et à gauche la vie (la molécule d'ADN), le Christ ressuscite à travers un trou dans une banderole tenue par le prophète Isaïe. Selon Dali les cubes représentent aussi le sel. Un personnage de dos (Gala?) observe la scène.


1963-deoxyribonucleic_acid_arabs
Arabes ácidodesoxirribonucleicos (Desoxyribonucleic Acid Arabs), 1963. Salvador Dalí (extrait).
© Dalí Foundation.
Je n'ai pas trouvé d'explication pour ce tableau énigmatique. Il peut évoquer la photographie B51.



1975_deoxyribonucleic_acid_and_jacob_s_ladder
Deoxyribonucleic Acid and Jacob's Ladder (Mensajeros polinucleotídicos de Ochoa), 1975. Salvador Dalí.
© Dalí Foundation.
Plus tard à une époque où Dalí peint des structures moléculaires à observer à travers des lunettes spéciales restituant la 3D, il revient à l'ADN figuré ici par une structure évoquant davantage l'Atomium de Bruxelles que la double hélice et intitulée L'Echelle de Jacob (Mensajeros polinucleotídicos de Ochoa). Cette lithographie est une commande à l'occasion d'un colloque en hommage à Severo Ochoa, biochimiste ayant participé aux premières synthèses de l'ARN.

Chaque "barreau" de l'échelle est une unité d'ADN; les anges qui vont et viennent sont l'ARN. Un des anges tient un caducée.

Dalí ne se contentait pas d'exprimer ses idées à travers ses écrits théoriques ou dans son œuvre artistique. C'est pourquoi, chaque fois qu'il en avait la possibilité dans ses déclarations aux médias, il répétait inlassablement le mot acide désoxyribonucléique en laissant ses interlocuteurs pantois: «Mon seul avantage est de ne connaître rien à rien, ça me permet de mettre en pratique mes caprices les plus capricieux et les plus irrationnels, en me basant sur mes petites lectures. Et comme je suis doué d'un certain génie, il m'arrive de dire des choses qui ne leur semblent pas si improbables que ça».

cati_simon_jacob_s_ladder
L'échelle de Jacob, Cati Simon.
Crédit FineArtAmerica © Cati Simon
Dans ce tableau de Cati Simon, la double hélice et l'échelle de Jacob ne font plus qu'un. Et le présent rejoint le passé...

1988-ieoh_ming_pei_escalier_en_helice
Escalier, hall Richelieu, musée du Louvre, Paris, terminé en 1988.
Crédit Wikimedia, © Creative commons, architecte: Ieoh Ming Pei
Cet escalier en hélice simple est l'un des deux escaliers fixes permettant l'entrée des visiteurs dans le musée du Louvre.

Il fait partie du hall Richelieu, un immense bâtiment enterré construit sous la cour centrale et qui n'apparait en surface que par une modeste mais très célèbre pyramide de verre et d'acier. L'architecte Ieoh Ming Pei, né a Canton (Guangzhou), puis naturalisé américain est le concepteur du Grand Louvre dont le hall Richelieu est la pièce essentielle. La construction du hall Richelieu prendra 8 ans dont plusieurs années de fouille et donna lieu à des débats passionnés. Depuis cette extension, le Louvre est le plus grand musée d'art du monde par sa surface d'exposition (plus de 70 000 m2).

Références

 Martin Kemp. 2003. The Mona Lisa of modern science. Nature. 421(6921): 416-420. DOI: 10.1038/nature01403
No molecule in the history of science has reached the iconic status of the double helix of DNA. Its image has been imprinted on all aspects of society, from science, art, music, cinema, architecture and advertising.

 Sergi Cortiñas Rovira. 2008. Metaphors of DNA: a review of the popularisation processes. Journal of Science Communication 7 (1).

 Carme Ruiz. Salvador Dalí and science. Beyond a mere curiosity. Dalí Foundation.