La Drosophile ou Mouche des fruits est un animal très utilisé en génétique. Sa facilité d'élevage et son cycle de vie court permettent d'obtenir sans trop de difficultés un grand nombre d'individus.

Au début du siècle, elle a permis à Morgan et ses collaborateurs de découvrir les liaisons entre gènes puis de préciser la relation entre gènes et chromosomes.

Aujourd'hui, elle est sert dans l'étude des gènes du développement et des gènes du comportement. Son génome a été séquencé en totalité; c'est le deuxième génome animal connu et il comprendrait un peu plus de 13 000 gènes codant des protéines. On pense que 75% des gènes impliqués dans des maladies humaines se retrouveraient chez la Drosophile (Reiter et al, 2001)...

A chaque génération, de nouvelles combinaisons d'allèles apparaissent. En choisissant les caractéristiques des deux populations homozygotes que vous allez croisez, donc les allèles parentaux, vous pourrez étudier les brassages produits par la méiose.

Reiter et al. 2001. Genome Research 11(6) : 1114-25.