FESIC 2013, exercice 8 

La famille de l'Homme

Vous êtes ici : accueil > FESIC > 201308

voir aussi :

On cherche à établir les liens de parenté entre quelques Primates, pour cela on construit une matrice de caractères anatomiques.

La matrice ci-dessous permet de construire l'arbre présenté.

Arcade dentaire Trou occipital Saillie des pommettes Prognathisme Première phalange Os iliaque Gros orteil Bourrelet susorbitaire Cage thoracique Canines Capacité cérébrale
A. afarensis En U Intermédiaire Saillante Marqué Incurvée Court Ecarté Développé Tronc de cône Développées Faible
P. robustus En U Intermédiaire Saillante Marqué Droite Court Ecarté Développé Tronc de cône Réduites Moyenne
Chimpanzé En U En arrière Peu saillante Marqué Incurvée Allongé Ecarté Développé Tronc de cône Développées Faible
H. ergaster Parabolique Avancé Peu saillante Réduit Droite Court Rapproché Développé Tronc de cône Réduites Forte
H. neanderthalensis Parabolique Avancé Peu saillante Absent Droite Court Rapproché Développé Tonneau Réduites Forte
H. sapiens Parabolique Avancé Peu saillante Absent Droite Court Rapproché Absent Tonneau Réduites Forte
H. habilis Parabolique Intermédiaire Saillante Réduit Droite Court Rapproché Développé Tronc de cône Réduites Moyenne
A. africanus Parabolique Intermédiaire Saillante Marqué Incurvée Court Ecarté Développé Tronc de cône Réduites Faible



Le dernier ancêtre commun à l'ensemble des Primates peut être daté de 7 à 10 millions d'années.
vrai faux

A. africanus est proche des représentants du genre Homo car il possède une mâchoire parabolique.
vrai faux

D'après la matrice, le taxon Homo est soutenu par la possession d'une mâchoire parabolique, un trou occipital en position avancée, la réduction de la face, des capacités crâniennes plus élevées, le gros orteil rapproché et la première phalange droite.
vrai faux

D'après la matrice, on peut placer H. habilis au numéro 3.
vrai faux