Le Web (mot anglais qui se traduit en français par la toile, le réseau) s'est développé dans les années 90 pour devenir la facette la plus populaire de l'Internet (cf Histoire de l'Internet).
sur le même site :
l'éditeur Dreamweaver
Internet est avant tout un vaste système de partage de données dans lesquelles on navigue grâce à des hyperliens. Mettre en ligne ses données passe par l'écriture de fichiers textes dans un format particulier, le HTML; la mise en page, les hyperliens, l'insertion de médias graphiques ou sonores sont programmés par des balises, texte encadré par <> qui est interprété par le navigateur, une application exécutée sur la station cliente. Le navigateur gère les communications avec le serveur dont vous lui avez donné l'adresse, puis les hyperliens, en utilisant le protocole HTTP. En absence de connexion à un serveur, le navigateur peut afficher les pages stockées dans un cache (en mode hors ligne) ou des pages présentes localement sur la station.

Ecrire ses pages n'est pas très compliqué mais il faut mémoriser un minimum de la syntaxe du langage pour ne pas perdre trop de temps. L'objectif de séparer la forme et le fond à conduit à développer un langage annexe de définition de la forme, mis en oeuvre dans les CSS (Cascading Style Sheets). Il est possible d'utiliser de simples éditeurs de texte, ou mieux des éditeurs colorants la syntaxe. Certains éditeurs permettent une édition WYSIWYG. Mon favori est un éditeur commercial (Dreamweaver), mais il existe des applications libres comme BlueGriffon.

Une autre évolution des documents web consiste en l'apport d'interactivité avec l'internaute. Ceci veut dire développement de scripts. Un langage incontournable interprété par le navigateur sur la machine cliente est javascript apparu avec Netscape. D'autres langages interprétés sur le serveur sont tout aussi populaires comme PHP et Perl. PHP interragir facilement avec des bases de données dont la plus populaire est MySQL.

Basées sur PHP et MySQL, des applications (CMS pour Content Managment Sytems) permettent de gérer des sites sans écrire une seule ligne de HTML et facilitent le travail colaboratif. Il en existe une multitude, simple ou complexes, adaptés à différentes tâches. Les blogs en sont la version la plus accessible et la plus populaire, constituant un meta réseau (cf web 2.0) grâce à la syndication des articles publiés.

Plus pratique, nous verrons aussi comment mettre en place d'un serveur de développement.

Enfin qq exemlples de CMS seront présentés.

Références

CSS Home page. www.w3.org/Style/CSS/
Liste des traductions françaises disponibles des documents W3C. www.w3.org/Consortium/Translation/French
logo
Münz S.. 2001. trad. François S.. 2003. Self HTML. fr.selfhtml.org/ Une ancienne bible, mais plus très à jour; peut être utile pour débuter.
Web developer documentation. https://developer.mozilla.org/en-US/